L’Hypnose fascine, interroge, fait peur et attire à la fois

On réduit souvent l’Hypnose à celle des spectacles, où l’artiste fait croire qu’il a des « super pouvoirs » et qu’il est capable de transformer n’importe qui en marionnette…Bien sûr, tout comme en magie ou au cinéma, l’artiste crée une illusion, c’est son métier et c’est pour cela que certaines personnes aiment assister et même participer à ces spectacles. Ils font cette démarche ! On ne leur met pas le « couteau » sous la gorge !
Pourtant, il ne s’agit là que de la plus petite facette de l’hypnose !

« Dans la vie, on a toujours le choix : aimer ou détester, assumer ou s’enfuir, avouer ou mentir, être soi-même ou faire semblant ».

Nelson Mandela

La naissance de l’Hypnose

Description des différentes formes d’hypnose à partir de la création du terme « hypnose » par James Braid en 1841, établit les bases scientifiques d’une pratique thérapeutique verbale: l’Hypnose Thérapeutique est née!

Les différentes formes d'hypnose

Elles ont toutes pour objectif d’optimiser… faciliter l’accès aux capacités et potentiels Inconscient de la personne. Elles se différencient plus par la technique utilisée pour arriver à cet état particulier, qu’est l’état modifié de conscience, que l’esprit avec lequel est faite la séance.
Trois des quatre formes d’Hypnose agissent en utilisant une «dissociation» entre le conscient et l’inconscient.

Une seule agit par effet «d’association» la personne est réunifiée à elle-même, d’un retour aux sources.

Retraitement de l’Information Traumatique par les Mouvements Oculaires

Nous vivons tous des traumatismes, au sens élargi du terme, c'est-à-dire des vécus qui nous semblent très difficiles, qui lèvent en nous des émotions intenses, mêlant souvent impuissance et rage.

L’Hypnose Humaniste

Technique mise en place et développée par Olivier Lockert et Patricia d’Angeli-Lockert en 2000.
L’Hypnose Humaniste est une nouvelle génération d’hypnose. Sa particularité est d'être inversée: associante, elle fonctionne «en ouverture», elle permet d’atteindre un état modifié de conscience par davantage de conscience.

Elle permet à la personne de se re-connecter…se-réunifier à elle-même en travaillant avec le Conscient et l’Inconscient par le biais de la Conscience, en thérapie comme en coaching.
Les Constellations Familiales
Ou comment être en paix avec sa famille ?
L’Hypnose classique et semi-traditionnelle
Première manière de pratiquer l’Hypnose. Elle utilise les suggestions directes et indirectes. Cette forme d’hypnose est utilisée surtout en anesthésie, en psychosomatique, mais c’est surtout celle utilisée dans les spectacles de music-hall ou à la télévision.
L’Hypnose Ericksonienne
On devrait plutôt dire « approche éricksononienne », du nom du célèbre psychiatre américain Milton Hyland Erickson (1901-1980). Le savoir-faire d’Erickson en matière d’Hypnose classique, et les stratégies thérapeutiques ont transformé la pratique de bien des thérapeutes, quel que soit leur domaine. ​Le seul véritable « Ericksonien » était dit-on Milton Erickson lui-même, ce qui est certainement vrai.

​Les élèves d’Erickson ont par la suite créé leur propre manière d’utiliser les « techniques Ericksoniens ». Ainsi sont nées l’école de Palo Alto (systémique), la thérapie familiale ou ordalique (Jay Haley), et la Nouvelle Hypnose (Daniel Araoz, William O’Hanlon)
​La nouvelle Hypnose
Lorsqu’il faisait de l’Hypnose, Erickson était plutôt classique, souvent dominateur et directif. La Nouvelle Hypnose est le résultat de la modélisation de certains outils d’Erickson, considérablement améliorés, alliés aux techniques modernes de thérapies comme la PNL.
​ ​La Nouvelle Hypnose (Araoz, 1979) est donc le résultat d’une sorte de « mutation ». Elle conserve certains des outils provenant d’Erickson, et les fait, parfois considérablement, évoluer.
Elle rajoute de nouvelles techniques comme les métaphores par exemple, dans un esprit de Qualité de Vie et de meilleures connaissances de soi.
L’Hypnose classique et semi-traditionnelle
Première manière de pratiquer l’Hypnose. Elle utilise les suggestions directes et indirectes. Cette forme d’hypnose est utilisée surtout en anesthésie, en psychosomatique, mais c’est surtout celle utilisée dans les spectacles de music-hall ou à la télévision.
L’Hypnose Ericksonienne
On devrait plutôt dire « approche éricksononienne », du nom du célèbre psychiatre américain Milton Hyland Erickson (1901-1980). Le savoir-faire d’Erickson en matière d’Hypnose classique, et les stratégies thérapeutiques ont transformé la pratique de bien des thérapeutes, quel que soit leur domaine. ​Le seul véritable « Ericksonien » était dit-on Milton Erickson lui-même, ce qui est certainement vrai.

​Les élèves d’Erickson ont par la suite créé leur propre manière d’utiliser les « techniques Ericksoniens ». Ainsi sont nées l’école de Palo Alto (systémique), la thérapie familiale ou ordalique (Jay Haley), et la Nouvelle Hypnose (Daniel Araoz, William O’Hanlon)
​La nouvelle Hypnose
Lorsqu’il faisait de l’Hypnose, Erickson était plutôt classique, souvent dominateur et directif. La Nouvelle Hypnose est le résultat de la modélisation de certains outils d’Erickson, considérablement améliorés, alliés aux techniques modernes de thérapies comme la PNL.
​ ​La Nouvelle Hypnose (Araoz, 1979) est donc le résultat d’une sorte de « mutation ». Elle conserve certains des outils provenant d’Erickson, et les fait, parfois considérablement, évoluer.
Elle rajoute de nouvelles techniques comme les métaphores par exemple, dans un esprit de Qualité de Vie et de meilleures connaissances de soi.

Vous êtes prêt-e ?

Vous êtes arrivée là… faites ce deuxième pas…et contactez moi !